Compostelle

Placées directement sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, les chambres d’hôtes offrent aux marcheurs et aux pèlerins une halte bienvenue avant un choix décisif : leurs pas les mèneront-ils vers la vallée du Lot ou celle du Célé ?

compostelle
Si l’on parle du pèlerinage menant à Saint Jacques de Compostelle dès le XIIème siècle dans un ouvrage nommé Codex Calixtinus, il faut attendre le XIXème siècle cependant, pour que la pratique se désacralise afin de devenir, avec l’apparition du tourisme, un itinéraire prisé des amateurs de randonnée. Les points de départs itinéraires classiques sont décrits au Moyen Âge au nombre de quatre : Paris, Asquins-Vézelay, Le Puy-en-Velay, et Saint-Gilles du Gard. Aujourd’hui les sentiers sont balisés depuis les confins de l’Europe, mais le chemin privilégié des marcheurs reste tout de même celui dont le départ se fait au niveau du Puy-en-Velay.
Là, le chemin traverse le sud de la France en dévoilant toute la richesse de ses paysages entre le Massif Central jusqu’aux Pyrénées. Le Lot se retrouve donc dans le premier tiers de ce trajet, arrivant après Conques et la traversée du nord de l’Aveyron.

Les pèlerins avaient pour habitude de ramener de leur périple les célèbres coquilles de pectens aujourd’hui communément appelées « coquilles Saint-Jacques » pour cette raison.
Aujourd’hui, bien que le pèlerinage s’effectue de manière principalement touristique, on la retrouve partout sur le chemin, que ce soient sur les carnets de pèlerins, les enseignes des restaurants ou encore les panneaux indicateurs. En termes de fréquentation, le Bureau d’Accueil des Pèlerins affirme qu’environ 200 000 personnes en moyenne empruntent les différents itinéraires par an.

Dans le Lot comme ailleurs, l’accueil des marcheurs s’est développé et a évolué, puisque l’on trouve aujourd’hui des compagnies transportant les bagages des marcheurs d’un point de chute à un autre.

C’est d’ailleurs dans le but d’accueillir principalement des marcheurs et pèlerins que nous avons ouvert nos chambres d’hôtes en 2007. Attention, toutefois car le tracé du GR entre Béduer et Faycelles a changé en 2016, mais pas d’inquiétudes, il passe toujours devant chez nous !

Plus de renseignements : www.chemins-compostelle.com